La grande avec une moto blanche

À moins d’acheter une moto juste pour se faire des amis, ils sont rares ceux qui n’apprécient pas de partir seul à l’occasion. Décoller quand tu veux, rouler à ton rythme et aussi longtemps que tu veux, arrêter quand ça te tente et aussi longtemps que ça te tente, pour admirer le paysage, respirer les parfums, jaser avec des inconnus, partager des idées de routes… Bref, savourer le moment présent. Je suis une adepte de l’aventure en solo, mais je ne t’apprends rien ici!

Je ne suis pas nécessairement une solitaire – ou peut-être que oui finalement – mais j’ai au fil des années fait connaissance avec d’autres passionnés de moto comme moi avec qui il s’est tissé de réels liens d’amitié, et je compte sur les doigts d’une seule main ceux avec qui j’ai réellement apprécié de rouler. Tu sais le genre avec qui les mots ne sont pas toujours nécessaires, où les silences sont en soi remplis de paroles.

Il y a entre autres ma chum, la grande là, celle avec une moto blanche (quand on s’est connues il y a une douzaine d’années on avait la même moto bleue elle et moi et on s’appelait les « Sœurs SV »). On en a connu, des belles rides ma sister et moi, bravé la pluie et le froid, vécu des trucs super comiques, d’autres moins. Mais chaque ride – de la ride des blés d’Inde à la ride de la tarte aux pommes, en passant par l’histoire de la barrière de train, le dodo dans les cabines en direction de Niagara et la ride en mode « boîte à savon » de la côte magnétique (je te raconterai si jamais ça t’intrigue trop) –, chaque ride, je te dis, même la plus courte, est un beau souvenir. J’entends déjà son fou rire si caractéristique en lisant ça, tu devrais l’entendre rire dans son casque!

Je l’aime ma chum de fille, pour les belles histoires qu’on a vécues, mais surtout pour ce qu’elle est tout simplement. Et même si aujourd’hui je suis passée à la moto double usage et qu’elle, elle sillonne encore les routes pavées pendant que je suis quelque part sur une route de gravelle ou carrément dans le bois, eh bien on a encore ces belles rides en tête dont on se souviendra très longtemps…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :