Vielen Dank für Ihre Begrüßung

Après la lecture d’un de mes articles, Josée m’écrivait pour me dire qu’elle comprenait tout à fait ce que je vivais. Elle m’écrivait d’un café, toute seule un soir de pluie, quelque part dans un état de la Nouvelle-Angleterre.

Ça m’a rappelé cette fois où j’avais roulé toute la journée sous une pluie battante pour arriver à coucher le plus près possible du pont de la Confédération, qui relie le Nouveau-Brunswick à l’Île-du-Prince-Édouard. J’avais déniché un peu au hasard le Indian Point Motel, à Baie Verte, et la présence de motos immatriculées au Québec m’avait convaincue de passer la nuit dans cette réserve algonquine pas très rassurante pour une fille toute seule qui a définitivement trop d’imagination. Il faisait presque nuit quand j’ai débarqué mes bagages, et mes vêtements trempés m’ont découragée de repartir chercher un endroit où manger. Je me suis donc contentée comme souper des amandes et des barres tendres qui flottaient dans mon tankbag. Je me suis couchée de bonne heure en me rassurant avec l’idée de l’énorme déjeuner que je m’offrirais le lendemain matin. 

La propriétaire de la place, d’origine allemande, avait de la difficulté à enligner deux mots d’anglais (ou bien elle arrivait pas à comprendre le mien?). Y avait aussi ces deux couples dont j’avais repéré les motos la veille, assis à la table à côté, avec qui j’ai pu entamer une discussion. De toute manière, même s’ils avaient été assis à l’autre bout de la pièce, on aurait sûrement entamé la conversation, tellement la salle à manger était minuscule. Parce que quand on voyage seule, même si c’est par choix, c’est toujours agréable de parler à de vraies personnes, surtout si on vient de la même place et qu’on voyage de la même manière. 

Histoire d’être aimable, j’ai sorti mon application Google Translate pour trouver comment dire dans sa langue maternelle “merci de votre accueil” à notre hôtesse allemande. Alors quand elle s’est dirigée vers ma table avec ma facture, je lui ai baragouiné ça dans un allemand que je jugeais correct. Je sais pas très exactement ce que je lui ai réellement dit, mais elle s’est éloignée en riant. En coeur avec les quatre autres motocyclistes sur place qui voyaient ma face. 

C’était une belle petite place tranquille, avec une belle vue sur la Baie Verte. Si tu passes dans ce joli coin du Nouveau-Brunswick, arrête au Indian Point Motel. Et laisse faire Google Translate, vas-y comme tu le penses. De toute manière, le sourire et l’accueil de la propriétaire en valent largement le coup.

http://indianpointmotel.com/?lang=fr

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :