De la nécessité de partir

Quelque 650 kilomètres de grands vents froids, dont j’ai pu me sauver un peu en coupant par quelques chemins de gravelle dans le bois et en passant parfois à travers les villes. Je me suis demandé à plusieurs reprises pourquoi j’avais pas choisi de rester tranquille à la maison, avec un bon café latte et le ronronnement rassurant de ma chatte. Le vent, j’aurais très bien pu me contenter de l’entendre de l’autre côté de la fenêtre. J’ai failli rebrousser chemin à deux ou trois reprises, mais pour une rare fois, j’avais fait une réservation pour l’hébergement et comme j’étais en région montagneuse, je n’avais pas de signal avec mon cellulaire et, bien sûr aucun McDo avec wifi à proximité. Je pense qu’inconsciemment, je m’étais arrangée pour être obligée d’aller jusqu’au bout de ce voyage un peu improvisé de trois jours.

On voit parfois des moments de changement, de remise en question, de grands bouleversements. Ça fait partie de la vie. Et y a personne, même pas un bon ami, qui est aussi bien placé que soi pour trouver comment passer à travers. D’ailleurs, mes amis qui voulaient se joindre à moi l’ont compris quand je leur ai dit que j’avais besoin d’être seule pour réfléchir. (Merci! Et surtout merci à moi-même d’apprendre à dire non!).

Et si j’ai sacré dans mon casque pendant un bon 200 kilomètres, enragée contre le vent et le froid mordant, j’ai fini par me calmer après avoir descendu tous les saints du ciel. Puis j’ai réalisé que c’était pas contre les éléments que j’en avais, mais plutôt contre l’impression que j’avais pas le contrôle de la situation. De ma situation.

Je me suis arrêtée pour prendre quelques photos, admirer le paysage, respirer les parfums de la nature, et je suis repartie. Et rendue à destination tard le soir, épuisée mais sereine, j’avais trouvé la solution au problème qui m’a forcée à partir ce matin.
Bon, j’enfile mon déjeuner continental et je repars, j’ai encore un ou deux trucs à régler avec moi-même…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :