Cheers ma chum!

En août 2017, je recevais ce message: “Salut à toi la fille toute seule en moto, hé bien t’es pas toute toute seule, car moi aussi je suis la fille toute seule en moto qui roule en double usage. Tu me fais bien rire, assise ici dans un Dunkin Donuts au Walmart du New Hampshire, car il pleut des cordes et après deux heures à rouler sous la pluie, ben j’en avais assez. Même habillée en GoreTex, j’me sentais mouillée et là je me réchauffe, et j’étire le temps avant d’aller manger un bon steak et de retourner à ma petite tente pour me coucher, car pas question de feu ce soir. Et comme je roule seule, ben personne pour jaser et ma moto est pas jasante. En tout cas je suis contente de t’avoir trouvée pour me distraire pendant que je me réchauffe un peu avant de me rejeter à l’eau.” 

Elle et moi nous étions déjà croisées dans un événement de moto double usage et je l’avais trouvée super sympathique, elle qui a le même prénom que moi et la même frénésie dévorante pour le voyages en moto. On s’est revues souvent par la suite et nous sommes devenues des amies. Un soir, elle m’a raconté comment elle avait commencé à faire de la moto, une passion qui lui a été transmise par son père. D’ailleurs, à chaque fois qu’elle me raconte une des nombreuses et folles aventures qu’elle a vécues, je ris et je me surprends à l’écouter la bouche ouverte, pendant qu’elle en parle avec son habituelle lueur malicieuse dans les yeux. C’est une vraie de vraie! 

En ce moment, elle est quelque part dans l’ouest canadien, où elle est partie seule sur sa moto pour cinq semaines et dont elle reviendra dans quelques jours. Elle m’écrit régulièrement et s’extasie devant la splendeur des paysages qu’elle traverse, et nous suivons avec elle son périple dont elle nous partage chaque jour les beautés et les belles rencontres qu’elle fait. D’ailleurs, la photo en haut, c’est d’elle. 

“Tu sais je suis partie avec plein de peur et aussi les peurs que les autres me transmettaient à travers leurs commentaires : “T’as pas peur partir toute seule si longtemps?” Oui c’était épeurant, mais sortir de sa zone de confort c’est pas aussi facile qu’on le voudrait et là je reviens plus confiante et tellement grandie de ce voyage ! Ça aura été pour moi une façon de m’épanouir et de comprendre aussi que la vie, ça peut se vivre avec tellement peu… J’ai décroché complètement de mon quotidien : pas de plan, le seul rendez vous que j’avais c’était de retourner ma moto pour le 11 août et retourner au travail le 12, mais là j’ai déjà callé off, car j’ai besoin de décompresser ça aurait été trop intense retourner au boulot aussi vite.” 

Cheers ma chum, la fille toute seule en moto! T’es la plus hot!

Un commentaire sur “Cheers ma chum!

Ajouter un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :